jeudi 30 juin 2016

Blog en pause

Le blog est en pause, pour cause de déménagement.



Nouvelle région, nouvelle maternité, nouveau diabéto...



NOUVELLE VIE...


A bientôt, dès que internet sera de retour...

dimanche 19 juin 2016

Gâteau au chocolat et à la courgette

Sur mon blog de "maman"   j'ai mis en ligne la recette du gâteau à la courgette.
D'une part pour faire manger des courgettes aux enfants...
Et d'autre part pour trouver une alternative au beurre ou à l'huile ...


Comme j'ai fait une variante pour moi, version diabète, fallait aussi que je la partage ici  aussi...

jeudi 16 juin 2016

La petite hypo qui fait peur...

Je ne sens pas les hypoglycémies. C'est un fait, j'en fais rarement donc ça me va.
Pour les hyperglycémies, j'ai quelques signes, mais pas toujours les mêmes :  yeux secs, bouche sèche, haleine forte et sucrée, irritabilité, colère soudaine etc...
Mais pas toujours identifiables...

Ce midi, j'ai mangé une petite salade bien sympa: batavia, dès de fromages, et jambon de Bayonne. Accompagnée par une petite tranche de pain et un yaourt.

Bref, un petit repas sympa, mais avec peu de glucides.

Vers 15 h, mon grand s'est enfin endormi, et le mini s'est réveillé.

Vers 15h30  ou 16h - trou noir. 

Je ne me souviens de rien. Un assoupissement rapide et immédiat. Je ne sais même pas si je peux l'appeler "malaise".

Je ne sais pas combien de temps ça a duré, ni comment je suis sortie de cet espèce de brouillard. Mais j'ai fait un bond sur le canapé, et j'ai vu la porte de la maison ouverte.

Plus d'Adam dans la maison.

Je me précipite dehors. Il était tranquillement en train de jouer.
Cela aurai pu être grave et dangereux, car au bout du terrain, le chemin et la route. Mais Dieu merci il est resté tranquillement devant la maison.

J'ai pris ma glycémie, me suis ressucrée avec du pain , du miel et une boisson chaude, et j'ai arrêté de trembler de peur. L'instinct maternel surement, je ne sais pas. Mais j'ai vraiment eu la frousse de ma vie.

Moralité, je mangerai des glucides à midi .

Quelques signes pour repérer les hypos et hypers...

lundi 13 juin 2016

La joie de recevoir de bons résultats...

Quand t'es diabétique, il faut faire des analyses régulièrement, j'en ai déjà parlé ici...

Ma dernière hémoglobine datait un peu.
 J'avoue MEA CULPA, je suis toujours en burn out médical et je ne suis pas fan des aiguilles du coup je réduis les prises de sang au MINIMUM.

Et a priori cela me va bien, puisque je suis passée de 7.8 en janvier à 6.4 le 11 juin  ...

Une jolie baisse d'hémoglobine glyquée (hba1c), le Saint Graal pour un diabétique...

Baisse que je ne dois qu'à mes efforts en rapport à mon alimentation, mes efforts pour enrayer les hyperglycémies, et surtout le fait qu'on ne m'impose rien.

Je ferai bien une danse de la victoire, mais cela ne serait pas raisonnable...


Illustration perso de 2 diabétiques qui parlent diabète...

Pour en savoir plus:


http://www.afd.asso.fr/diabetique/glycemie/hba1c

dimanche 12 juin 2016

3 ème trimestre et augmentation des besoins en insuline.


Je suis entrée dans la dernière ligne droite, le 3 ème trimestre. 
 
Comme pour  mes deux précédentes grossesses, mes besoins ont augmenté de façon considérable.
 Rien que cette semaine je suis passée à 15 unités d'insuline rapide pour chaque repas voir 17 et quelques bolus de correction, et +20 unités en lente, soit un passage de 24 à 54/55 unités le soir. 
 Sachant que j'avais 90 unités sous pompe par tranche de 24h, et 90 unités le huitième mois pour ma seconde grossesse, je ne m'inquiète pas. 

Cependant cela entraîne chez moi donc une prise de poids, qui se stabilise rapidement . En général 2 kilos dans les 24h qui suivent l'augmentation d'insuline (lente ou rapide).
Mais là, 2 kg et le corps  tout bouffi par la chaleur... 

 Cela ne m'inquiète pas non plus, puisque je l'ai vécu avec mon premier. Une prise de 30 kg totale (5 kg pour la seconde). Là, j'en suis déjà,  à 10 kg tout rond pour 27 SA. 
Ce qui aux yeux de mon gynécologue reste honorable et normal, mais aux yeux des endocrinologues est trop importante, car justement, on '' prend beaucoup les 2 derniers mois" et que pour les obèses diabétiques, c'est 8 kg voir 12 grand maximum ... 

Je continue une alimentation "healthy", tout en continuant de me faire plaisir. 

Je vais essayer de marcher un peu. Mais les contractions ont fait leurs apparitions depuis les 24 sa, alors je limite mes efforts.
Pour celles et ceux qui me suivaient pour ma seconde grossesse, j'ai été en MAP vers 26/27 SA avec hospitalisation et traitement pour arrêter ces contractions . Traitement qui  a donné pour résultat une prise de poids pour Adam de 1 kg en 1 semaine le mettant dans la catégorie macrosome. 

J'en prends le chemin tout doucement avec ces contractions… 

Je suis à 27 sa depuis hier. Un palier de plus,  pour cette dernière grossesse...









MAP: Menace d'accouchement prématuré

samedi 4 juin 2016

"Mais, tu es diabétique?"

Hier,  je parlais à un ami que je n'avais pas vu depuis une éternité.

Je pensais qu'il savait que j'étais diabétique. Je pensais, qu'il avait lu certains de mes partages d'articles, ou certains de mes posts, via mon profil Facebook personnel.

Mais non.
Queneni

Je lâche un " d'ailleurs, je suis diabétique à cause de mon désir de maternité". Nous parlions alors de parentalité, de choix de devenir parents  du pourquoi j'ai mis 8 ans pour avoir mon premier enfant. etc...
Là; le blanc complet .
Le silence , puis un : "Mais,tu es diabétique? ".

Alors ce blanc a sonné, comme un carillon dans ma tête. Répétitif, et très énervant.
Il faut donc expliquer. Parce que; au fait, comment devient on diabétique, si on n'est pas type 1, si on ne naît pas avec la maladie?

Alors expliquer , et par où commencer?

Parce qu'il me connaît d'avant. Et avant j'étais tellement mieux.

Avant, je n'avais pas cette sensation de maladie permanente, contre laquelle je lutte.  
Je vis avec certes , mais je ne vis pas pour elle.

Du coup, elle n'est ni mon amie, ni mon ennemie, juste une colocataire indésirable.




Alors par où commencer? 

  • Par cette opération en octobre 2009, qui a mis fin à cette vie d'avant?  Et que je regretterai toute ma vie.
  • A cette hospitalisation de quasi 3 mois pour sortir de l'infection post op contractée par cet endoscope mal stérilisé. 
  • De se rétablir de l'embolie pulmonaire, que j'ai fait où prendre une douche me semblait être un supplice/
  • A ces 17 premiers kilos pris pendant ces quasi 3 mois d'hospitalisation et les suivants, perdus pris, repris reperdus... 
  • A cette lutte quotidienne pour ne pas sombrer dans l'hyperglycémie, ou l'hypoglycémie.  
  • A ces traitements, ces aiguilles, ces pompes à insulines , ces rendez vous médicaux, ces suivis que j'ai pour que la maladie touche le moins d'organes possible.
  • A ces  grossesses compliquées, menée comme j'ai pu et celle ci que je mène comme je veux. 
  • A cette malformation cardiaque, "donnée" à mon fils à cause de mon diabète et qui me hante de culpabilité. 
  • A cette vie de diabétique, que je partage ici et que je porte comme un étendard , avec un "Oui, on peut vivre après"... 

Par où commencer? 

J'ai éludé, un simple, "beh oui septicémie post; pancréas foutu" . Un si petit résumé, qui englobe un vie complète chamboulée. Et j'ai continué sur notre conversation, en parlant aussi vite que possible, comme si un monstre me poursuivait, comme si ma vie en dépendait. Juste pour ne pas avoir de questions  sur le pourquoi du comment, et le comment du après...

 Je pense qu'il avait des questions. Je pense qu'il avait des interrogations, je pense qu'il a compris que je n'étais pas prête. Parler de la maladie, à quelqu'un qui me connaît d'avant est très difficile pour moi. Comme une brûlure au fer rouge qui continue à fumer depuis toutes ces années. Avant je n'étais pas "malade"et aujourd'hui, je le suis pour toujours...

Alors voilà, devenir diabétique, c'est accepter, et continuer d'avancer. Avancer différemment, avancer malgré tout, avancer pour se soigner , avancer pour vivre...



N'hésitez pas à vous tester,  la maladie peut arriver par surprise, sans que l'on s'y attende, juste avec une petite opération... 

La maladie, peut arriver, et s'installer et ne plus jamais vous quitter... 




#‎diabète‬ 
#‎contrelediabete‬

jeudi 2 juin 2016

Diabète, vérifiez où vous en êtes...

Aujourd'hui, débute une campagne de prévention  pour la cinquième année consécutive. Campagne à laquelle je participe sur les réseaux sociaux , ou sur ce blog.




Une campagne pour informer, sensibiliser et aider, le plus grand nombre de personnes au risque de diabète. Faire le test, que ce soit  chez un médecin, un auxiliaire de santé, ou lors de stand organisé par des associations faisant de la prévention , permet de découvrir, de prévenir et d'aider à stabiliser, faute de pouvoir guérir .
 

Le diabète est sournois, il ne prévient pas, ne donne aucune info de sa présence, et peut rester longtemps, sans que l'on ne s'aperçoive qu'il est bien là.

Parfois il est trop tard. 
Parfois, on peut agir. 
Parfois, on peut le prévenir...






Rendez vous demain, pour la suite de ma participation à cette campagne ...








Pour en savoir plus :
.



http://www.contrelediabete.fr/la-campagne.html

Pour faire le test c'est par là: http://www.contrelediabete.fr/le-test.html


Les photo et vidéo de cet article, restent la propriété exclusive de  de la Fédération Française des Diabétiques.