jeudi 21 janvier 2016

Tout ce qui est sans sucre, n'est pas sans glucides...

... Tout ce qui est sans sucre, n'est pas sans glucides...


Aujourd'hui, j'inaugure un nouveau rendez vous : "sans sucres", qui traitera des étiquettes, des informations nutritionnelles et surtout  ce qui touche au "sans sucres"....

Pour nous diabétiques, c'est essentiel voir vital, de contrôler les apports glucidiques. Je ne suis pas une spécialiste de la diététique, ni médecin ou autre. Et je n'ai pas vocation à le devenir.  Mais depuis que je suis diabétique, je fais la chasse au sucre... et ça commence par les étiquettes...

J'ai lu le livre de Jean Michel Cohen, "Guide d'achat pour bien manger" : une révélation , dont je te parlerai prochainement, car il m'a aidé à mieux  décrypter les étiquettes des produits que nous consommons au quotidien.

Mon cher et tendre, m'a gentillement ramené des bonbons sans sucres, acheté chez Leader Price.
Il sait que j'aime bien les bonbons à la menthe et les caramels (je suis gourmande) et que c'est difficile d'en trouver "sans sucre", surtout ceux au caramel, que je trouve en pharmacie quelques fois .


Sauf que, si on analyse bien ce n'est pas vraiment sans sucre ...

dimanche 17 janvier 2016

Billet d'humeur :Attention aux réseaux sociaux...


 

Il y a quelques temps je te parlais déjà des dérives de certains groupes sur les réseaux sociaux. Je m'étais désabonnée de certains.

Depuis 1 mois,  j'ai récidivé, pour essayer de rencontrer des personnes, comme moi, mais hormis, l'association des Femmes Diabétiques de France, je crois que je vais une nouvelle fois me désabonner car, je ne suis pas surprise de voir que cela continue, voir parfois en pire...

mardi 12 janvier 2016

J'ai refusé un rendez vous bouche trou ...

J'en parlais déjà dans ce post, et j'ai décidé de récidiver et de retenter un rendez vous avec ma diabétologue, celle qui me suit depuis 5 ans quand même...

10h, j'ai eu le secrétariat des dates à partir de juin, j'explique que c'est trop loin, que j'ai des glycémies assez hautes , hier matin 3.65 à jeun suite à grosse hypoglycémie nocturne. Elle me répond,"ah mais si vous donnez pas vos glycémies, je vois ce que je peux faire". Alors je passe sur le ton désagréable, où j'avais véritablement l'impression de la déranger dans son boulot, parce que cela m'a bien énervé.
Donc elle va voir avec la diabétologue, si c'est possible de me caler un rendez vous etc...

Elle me rappelle à 14h, pour m'annoncer qu'elle a un rendez vous pour moi. Je prends mon agenda un stylo, j'attends sa réponse.

"Ce soir à 17h, j'ai une place suite à une annulation".

Alors en 30 secondes, je me demande comment faire pour y aller. Et je réponds que non, c'est juste impossible.

 OUI je refuse un rendez vous. D'une part, l'homme est en déplacement sur Bayonne, que la voiture est sur le parking de son boulot, que je n'ai pas de moyen de sortir de ma maison, prendre un transport (ni bus ni car), et surtout de faire garder mes fils. Et le tout genre, en 2h...

"Ah bah c'est VOUS qui refusez un rendez vous". 


Ah beh oui, sur le coup, j'ai refusé une rendez vous "bouche trou", où je n'aurai jamais pu y être par la force des choses...

Du coup, j'ai coupé court, en expliquant que je me trouverai un autre diabétologue.

Alors voilà, depuis que la clinique de diabétologie est passée centre de préparation sleeve, et autre chirurgie, c'est juste l'enfer pour "nous" diabétiques d'avoir un rendez vous. Même ma généraliste avait dit qu'ils devenaient "mercantiles" .

Sur le coup, je n'ai pas du tout apprécié le ton de la secrétaire, mi figue mi raisin, ironisant sur le fait que je ne pouvais en 2H30 trouver une solution pour mes loulous, pour me déplacer, et faire les 35 km jusqu'à la clinique. 

Alors je repars en quête d'un diabeto , tu sais ce médecin en voie de disparition ... 




vendredi 8 janvier 2016

J'ai lu : La méthode anti diabète

J'ai participé à une émission de radio sur Sud Radio, avec le docteur Réginald Allouche.
J'ai décidé de lire le livre dont il faisait la promotion : La méthode anti-diabète.

Le docteur Allouche, est ce que l'on peut aisément appeler un "professionnel", je dirais même un vrai "multifonction" du diabète : diabétologue, ingénieur, chercheur, auteur...

Ce n'est pas le premier ouvrage qu'il écrit sur le diabète, puisque déjà dans Le Plaisir du sucre au risque du prédiabète aux  Editions Odile Jacob.  Il partait du postulat que le diabète est irréversible, mais que l'on peut agir sur le pré-diabète. Agir et le détecter, puisqu'il est invisible et sournois pendant quelques années.