mercredi 13 novembre 2013

Journée Mondiale du Diabète

Journée mondiale du diabète aujourd'hui... pensez y... 
un doute? faites vous tester... 
Le diabète est vicieux, il rôde doucement pour les types 2 et arrive sournoisement pour les types 1... 
Et n'oubliez pas, cette maladie ne se soigne pas, elle est si perfide qu'elle peut se mettre en sommeil et vous laisser croire que tout va bien, et s'attaquer à vos reins, vos yeux, votre coeur, sans qu'on puisse ne rien faire que subir ... 
Alors ne restez pas sans savoir...
 
 

mardi 12 novembre 2013

prise de poids et bébé potelé

 Bon l'autre jour je vous parlais de ce fichu rendez vous...

En gros je vais terminer vite, car le prochain s'annonce ce vendredi...

Prise de poids pour cette grossesse 5 kg en 8 mois... alors que j'en étais à 20 pour mon fils...

Prise de poids pour le petit, 3kg2... dont 1,2 kg en 3 semaines... avec une sur estimation via des mesures prises vachement plus largement que d'habitude...a force de faire des échos on a le coup d'oeil...

 Bon c'est un fait, mon fils est macrosome, et j'assume...

Oui j'assume, parce que l'an dernier je culpabilisais, ça me hantait, ça m'exaspérait... mais là, j'assume...
Maman diabétique et fière de l'être...

Bon tout ça c'est du chiqué... j'ai lu des témoignages de nanas qui avaient de gros bébés sans diabète ou diabète gesta... et qui pourtanttttttttttt portait une baleine de 5kg...

Oui parce qu' Arthur annoncé à 5kg, ça m'avait fait peur... mais au finish,il ne faisait que 3kg750... soit un bébé qui rentre direct dans la taille un mois, exit le naissance ...
 
Les 5 kg que j'ai pris  j'en suis fière, parce que ce n'est que 5 kg, mais d'après la sage femme, et le gygy, c'est trop... La diabéto, elle est ravie...
Cela m'a rappelé pour ma grossesse d'Arthur et mon gynécologue qui me disait: " ce qui est bien c'est que vous êtes ronde, du coup vous allez perdre du poids" mouhai, 25 kg quand même... en + pas en -...

Après tout est relatif, je pense que sur cette grossesse là, c'est ma gestion sans pompe qui m'a aidé. Pas de pompe à insuline depuis juin (pour rappel), et des glycémies plus que correctes...

Voilà 35 SA... le but que je me suis fixée... petit chou tu peux rester au chaud encore... je suis heureuse d'avoir réussi à te garder pendant ces 3 dernières semaines...



Bon, l'image n'est pas net, mais on voit déjà qu'il a de belles joues...

Hâte de le serrer dans mes bras mon bébé...

Hâte de voir la rencontre avec son frère...

Hâte d'être une famille avec un papa, une maman et deux enfants...

Ce n'est pas facile une grossesse de maman diabétique, mais je suis heureuse de la mener à bien...






jeudi 7 novembre 2013

34 sa +2

ouf, un palier encore de passer...
et un bébé encore au chaud...

Ma découverte : http://www.maman-alitee.fr/ http://www.maman-alitee.fr/

Un site bien sympa qui redonne la patate, quand on est un peu raplapla.... puis y'a même un fesses de bouc (facebook pour celles et ceux qui ne pratiquent pas)...


mardi 5 novembre 2013

Le diabétique est un menteur...

C'est bien connu, le diabétique est un menteur.
Il ment sur ce qu'il mange... (il mange trop, c'est certain)
Il ment sur ses glycémies...  (vu qu'il mange trop, il a de fortes glycémies c'est sûr)
Il ment sur ses activités physique... (vu qu'il mange trop, que ses glycémies sont hautes, il ne bouge pas du canapé)

En bref, il faut toujours remettre en doute ce qu'il peut dire...

Cela peut vous choquer, mais oh mon Dieu, c'est bien la vision de certains membres du corps médical, qui n'ont parfois rien à voir avec les diabétologues, endocrinologues, diététiciens spécialisés en diabétologie etc....parce que eux ne doute jamais (ils vérifient avec les prises de sang, mais ne doutent jamais ou presque)

Non non, soyons clairs, le diabétique ment toujours...

Mais pourquoi donc parle t elle de cela? Lectrice, lecteur, mais non, je ne fais pas de généralisation... c'est une réalité réelle si je puis dire, et pour la faire vivre, voici ma petite expérience personnelle du jour...

Hier je vous parlais de mon rendez vous à la maternité (petit résumé bientôt)

Pour l'heure, je veux vous raconter une petite histoire (la mienne bien sur, mais je ne suis pas seule dans ce cas)...

Il était une fois un gros bébé, un gros bébé qui avait pris plus d'un kilo deux en trois semaines... (estimation à mon avis à la hausse vu la prise des mesures)
Il était une fois un maman, qui  avait pris 800 grammes en 3 semaines... (réalité: +5 kilos tout rond en 8 mois, génialissime pour la maman pas pour la gynéco "c'est trop")

Le docteur après l'échographie, demanda le carnet de glycémie de la maman. Oups, pas pris, laissé a côté du lecteur de glycémie dans la cuisine...  bah oui, c'est pas le genre de chose que je déplace...

Le docteur fit une petite réflexion à la maman: "vous l'oubliez sans arrêt ce carnet"... (bah oui, sauf en diabéto car c'est la bas que j'en ai vraiment besoin)...
_euh mais ça va docteur, juste une grosse hyper en 3 semaines à 3.25 après une après midi complète de contractions (merci cortisol/hormone du stress d'avoir fait monter mes glycémies) et une petite hypo à 0.50 ... Le reste ne dépassant quasi pas 1.40 grand max en post prandial (après mangé).

Le docteur (sourire qui en dit long):

"je veux que demain, vous me faxiez vos 3 dernières semaines de votre cahier"...
 Euh oui, par chance l'homme à un fax au travail... mais euhhhhhhhhhhhhhh pourquoi puisqu'on se revoit dans 15jours..." non non demain"

Sur ce, consultation avec la sage femme, et là, blablabla dont je vous parlerai aussi, sur un sujet tout aussi épineux : le poids.

Appel de la gynéco pendant la consultation, j'entends des trucs qui me plaisent pas (eh oui, diabétique mais pas sourde l'ouie) et là, encore une fois après qu'elle ait raccroché:

"n'oubliez pas le fax de vos glycémies demain...
 Puis elle enchaine:

"Vous savez, il a pris trop de poids (bah oui, mais je sais que c'est surévalué) ,  on aime pas les bébés qui prennent autant de poids en fin de grossesse (idem pour les mamans il parait), ils sont plus fragiles (c'est pour ça qu'on fait un suivi non), ils vont plus mal à la naissance... "(tiens un mot qui me rappelle quelque chose)... blablablabla... et re blabla...

Euh oui je connais les  conséquences de mon diabète sur mon enfant... c'est mon second... je me suis BEAUCOUPPPPP renseignée, j'ai beaucoup cherché des informations  etc...

ALORS , mince, pourquoi ne pas me croire? comment je raconte des histoires? 
vous corps médical, vous ne me croyez pas?...

Pourtant, je ne mens pas, je n'affabule pas, je  vous dis le reflet de mes glycémies... 

eh bien non, même mon chéri, a dit que j'avais jamais été aussi bien, au niveau diabète... Mais non, MENSONGE... faut absolument ces fichues 3 semaines de glycémies...

Soit, je vais les envoyer...  surement jeudi quand j'aurai digéré la pilule et que j'aurai eu ma diabéto au téléphone. 

BON , je dis rien, et je garde sur moi . C'est sur, que c'est ma faute, si mon fils profite bien, s'il prend du poids. C'est sur, qu'être diabétique,  c'est une plaie pour une future maman, car l'ombre sombre de la mort in utéro plane au dessus de la tête, en fin de grossesse... C'est sur, qu'en plus des contractions, du stress de cette grossesse, etc... je  dois en plus prouver mon innocence, ma vérité...

Mais bon sang. 5.9d'hb, c'est le reflet de mes glycémies, c'est le reflet de mon alimentation, c'est le reflet de ma vie de diabétique. C'est ce chiffre là, qu'il faut prendre en considération, car sur le cahier, on peut marquer n'importe quoi.

Comment n'importe quoi?

Bah oui, si j'ai 3 grammes, je peux très bien y noter 1... qui verra la supercherie?  je peux me mentir à moi même, je peux décider de mentir à ma diabéto, qui , elle en fonction des analyses sanguines ne me loupera pas. Car oui, le cahier peut mentir, mais le sang non ...

Puis ils oublient un détail, le carnet de glycémie, est un carnet personnel. Un lien entre la diabétologie et nous. Un lien qui permet de mieux comprendre sa maladie, ses erreurs,ses maladresses avec l'insuline par exemple... C'est un journal intime, à la fois personnel, et pour un public limité  voir V.I.P.
Sur mon carnet, j'y mets mon poids, parfois mes humeurs (souvent des "putains de merde" contre moi même quand les glycémies ne vont pas bien, mes hospitalisations, ma tension, si j'ai des contractions, si j'ai eu un soucis... en bref, c'est presque mon journal intime, bien plus qu'un simple carnet de suivi glycémique...

Je voudrais aussi dire, qu'ètre diabétique c'est déjà être responsable mais pas coupable...  On ne maitrise pas tout, surtout pendant la grossesse. Je peux ne rien manger, et mon enfant peut très bien puiser dans mes réserves... et c'est ce qu'il fait, puisque lui, aurait pris 400grammes de plus que moi...
Cette réserve alimentaire, malheureusement je ne la maîtrise pas, je ne la contrôle pas...

Alors cessons de croire que nous diabétiques, nous futures mamans diabétiques, ou moi Céline future maman, sommes des menteurs...
Combien de fois l'ai je entendu dans une phrase tortueuse??? Les sous entendus même les plus grossiers sont tout autant douloureux et culpabilisants, surtout quand la vie d'un petit être est en jeu...

Oui je suis diabétique, et non, je ne mens pas !!!

La suite de la conversation avec la sage femme demain, car il est plus de 3h du matin, et une nouvelle insomnie m'a prise, l'angoisse, la peur, le stress, ...






lundi 4 novembre 2013

Vous êtes sure d'être diabètique? dixit la sage femme, alors que j'avais des contractions...


Euh oui m'dame... sans insuline euh je sais pas où je serai...

Bon ça c'est la réponse faite à la sage femme qui a cru bon, de me demander 3 fois, si je n'avais pas un diabète gestationnel... Oui, parce que pour le second samedi d'affilé je me suis trouvée enchaînée à un monito, avec des contractions toutes les 3 minutes... à seulement 33 sa+3... oui j'y tiens à mon +3...
Oui oui 3 fois la même question...

Bah oui, la question qui tue... mais vous êtes ronde, y'a des obèses dans votre famille?
Image subliminale de ma famille soudainement transformée en bonhomme Michelin...

Beh non, m'dame, c'est l'insuline  qui me fait grossir...
"non c'est pas possible ça, qu'elle me répond la petite dame (qui ressemble à Eva Joli, avec des lunettes plus sobre) en général ça fait maigrir"... bah oui, alors toi t'es une spécialiste du diabète et de l'insuline... pfffff
Euh alors vous avez les coordonnées de ma diabeto et vous lui posez la question... et là vous verrez bien.....que je lui réponds entre deux contractions... ça tombe bien, je suis suivie dans la clinique à côté de votre hopital....

En bref, elle stoppe tout, me regarde et me dit: "bon, vous me donnez trop d'informations, je suis fatiguée, la journée a été longue, je n'ai pas mangé de la journée, je vais laisser l'équipe du soir, remplir (copier le dossier de Bayonne) le dossier. Je lui demande si elle souhaite un sucre... "non merci", puis tourne ses chaussures sans un regard, sans un au revoir et hop s'en va...

Peut être ai je répondu un peu trop directement?! peut être aurai je dû prendre en considération son état de santé, lui faire un bilan, une glycémie, lui prendre la tension?! ah mais suis je bête, c'était moi la patiente non? 

2 choses qui m'ont frappé ce soir là.

- d'une part, l'organisation, et la moralisation sur le poids et le diabète qu'ils pensaient déséquilibré (bah tiens, j'aimerai avoir toute ma vie 5, 9 d'hb... )comme si être diabétique et ronde c'était incompatible.

- d'autre part, le jugement par syllogisme cher aux philosophes qui se résume ainsi :

Je suis ronde et diabétique, 
Certains membres de ma famille sont diabétiques, 
donc toute ma famille est obèse... 

Mais bien sur, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu...


Enfin bref et en résumé, cette soirée m'aura appris que mes contractions jouent encore un peu sur le col, puisque de 31 mm il est passé à 27mm... que mon futur bébé à peut être des cheveux...

- Que j'ai eu des contractions toutes les 3 minutes, et que j'ai surement fait un "faux travail" ...

- Que j'ai signé pour la première fois de ma vie une sortie contre avis médical... elles n'avaient pas vu ça depuis une éternité les bougresses (que des femmes dans le service) et jamais vu pour l'interne de garde... Faut bien un début à tout non?!
J'ai adoré l'aide soignante qui est venue me dire que j'allai faire un gros prématuré, qu'il allait naître dans la nuit etc... Avec un ton moralisateur et méchant, qui m'a donné envie de lui répondre:  "et ta soeur pouffiasse, elle est pas grande prématurée? Puis quoi, t'es médecin toi?" ... je précise que j'ai le plus grand respect pour ce métier, mais qu'elle n'était absolument pas à sa place, ni dans sa posture professionnelle...

J'ai aussi appris:
- Qu'on est jugée, culpabilisée, et déshumanisée si on refuse l'hospitalisation de force dans leur super service, pour se "reposer" et avoir deux piqûres de corticoides pour développer les poumons de mon kinder...
Le hic, c'est que diabète et corticoides ne vont pas bien ensemble.. l'un faisant augmenter de façon anarchique et incontrôlable les glycémies ce qui en cette fin de grossesse ne donnerait rien de bon, pour l'enfant et pour moi (infection en prime, par exemple dixit MON GYNECO habituel)...

Puis me reposer, comme si de mon canapé, je ne pouvais pas faire ça, en profitant de mon fiston et en zappant sur MA TV et en faisant pipi dans mes toilettes (suis craintive, partager cet endroit ne me plait pas)...


Puis bis repetita, que je suis la super patiente/cliente avec ma super carte de sécu et ma super mutuelle qui rembourse tout, absolument tout...(c'était presque écrit sur la feuille d'entrée)...

- Qu'être diabétique, c'est pas bien, surtout si on veut un enfant... oui c'est sur, si j'avais eu le choix, j'aurai demandé à un utérus artificiel de faire la gestation pour moi même et j'aurai même fait 10 gosses comme ça... mais euh c'est pas possible, du moins pas encore (science fiction oblige)...

- et pour finir, a part avoir un touché vaginal sans ménagement, une écho et un monito pendant 10 plombes, sans même une prescription pour faire diminuer mes contractions, comme si le simple fait de signer cette décharge faisait de moi une impie, une personne à éviter,  qui n'a aucun besoin, qui d'ailleurs est venue pour rien, juste parce qu'il y avait un peu de lumière, un peu de chauffage et voilà...

Je dois dire, que si j'avais accepté cette hospitalisation, ils ne m'auraient pas fait sortir, et m'auraient gardé un longgggg longgggg moment...

Merci à ma généraliste pour l'ordonnance de spasfon version dose de cheval... (attention amis diabétiques, le spasfon lyoc est sucré et fait monter la glycémie plus vite que le nutella, ne pas le prendre avant un dextro pré-prendial, mais APRES le dextro...)

En somme, dimanche est passé, lundi est passé, avec son lot de contractions, et il est 4h19 (insomnie), de ce mardi, où dans quelques heures, je suis à Bayonne pour une visite avec ma gynéco, une écho avec une sage femme spécialisée et surtout la fameuse visite avec l'anesthésiste...

Je vous laisse avec une photo de mon petit ange, d'une patience d'ange dans les bras de maman, lorsque nous avons dû attendre plus d'une heure notre tour (hôpital public je te hais surtout quand il n'y a personne avant et après nous)...